Prédestination

affiche predestination

Date de sortie : 17 Janvier 2017
Réalisateurs : Michael Spierig et Peter Spierig.
Casting : Ethan Hawke, Sarah Snook, Noah Taylor.

Synopsis :

Croyez-vous pouvoir changer votre futur ou même votre passé ? Croyez-vous à la destinée ou à la prédestinée ? Sommes-nous acteurs de nos choix ou spéctateurs ? Laissez-vous porter par ce film et essayez de répondre ensuite à ces questions.

Note générale :note du film

Si vous avez vu le film, jetez un oeil à la description ci-dessous

Complexité :note de complexité

Niveau complexité, nous atteignons le summum. Je pense que c’est l’un des films les plus complexe qui soit proposé sur le site. Alors si vous voulez vous creusez les méninges, vous devez foncer pour le visionner.

Cohérence :note de cohérence

Après avoir vu le film, vous essaierez de retourner l’histoire de long en large et en travers dans votre tête pour mettre dans l’ordre toutes les pièces du puzzle mais, il y aura un hic. Si vous êtes comme moi, faites une pause et lisez ces quelques lignes. Il y a des éléments qui nécessitent des explications ! L’incohérence dans « Prédestination » vient du fait que Sarah Snook, qui interprète dans ce film Jane et John, est dotée d’une dégénérescence physique, qui a pour nom l’hermaphrodisme. Scientifiquement parlant, il est impossible d’avoir les deux organes reproducteurs fonctionnel mais dans le film Jane est un cas unique et par conséquent elle peut utiliser les deux. Ok, admettons. Mais après, arrêtez-moi si je me trompe, car ce qu'il y a de plus absurde, c’est de suivre la logique selon laquelle « l’autofécondation » redonne naissance à soi-même. C’est le détail principal qui me chagrine, et pourtant, ce film est bien ficelé dans son approche. C’est pourquoi, je lui attribue la note de 2,5/5 pour la cohérence.